D-Day ou un accouchement (presque) parfait

Publié le par Lilypad

Le temps passe et je me rends compte qu'il faut que je trouve le temps de raconter la naissance de ma fille, avant que tous ces moments ne s'effacent et ne deviennent flous.

 

Jeudi soir:

On s'était promis de se faire un bon restau avant la naissance de la crevette, en pensant qu'après, avec l'hiver et bébé, on ne pourrait pas avant un bon bout de temps... Donc jeudi soir, c'est parti ! Le restau est choisi, il n'y a pas un chat, ambiance particulière, on sait que demain on sera trois. La fin de quelque chose. De la peur, de l'angoisse mais hâte de la découvrir. Je tape la discute avec la serveuse qui me demande pour quand c'est et qui hallucine quand je lui réponds "pour demain". Le serveur nous dit qu'il s'embête, "y'a personne", il nous prend alors en photo. Dernières photos avec mon ventre rond, plein de ma fille. Je ne sais pas trop comment décrire ces moments qui me paraissent presque irréels à présent.... Après avoir bien mangé, on rentre, il fait froid, le vent souffle, premiers instants de fraîcheur, les premières températures automnales sont prévues pour demain.  A la maison, on se regarde qques séries, histoire de se changer les idées. Je finis la valise, je range un peu l'appart et hop au lit. Finalement je n'aurai pas de problème pour m'endormir. Marshmallow aura une vilaine insomnie en milieu de nuit.

 

Vendredi:

Le réveil sonne.

Putain, ça y est.

On se dépêche, on n'est pas en avance.

Arrivée à la maternité. Je suis prise en charge par une sage femme que j'ai déjà vue avant. C'est pas vraiment celle que je préfère mais bon, on fera avec. Elle est étonnée que je sois déclenchée (oui bon c'est pas le moment de faire ce genre de réflexion, ça n'y changera rien.....) et elle me dit que je vais douiller (merci, je sais...).

 

On m'installe direct en salle de naissance. Je tombe un peu de haut. Pendant la prépa, on avait tellement insisté sur les salles de travail, pré travail, consultation avec en dernier lieu, la salle de naissance que je suis étonnée de me retrouver là tout de suite. On m'explique que oui, pour un déclenchement, on est perfusée donc c'est directement ici que ça se passe.... Soit. La puéricultrice a le même prénom que moi, c'est débile mais ça me rassure. Je me dis qu'il y a au moins un peu de familiarité dans cet endroit si "hostile" à première vue.

 

Premier toucher vaginal: mon col est ouvert à 2 et demi. On me met la perfusion. La SF me dit que j'aurai probablement accouché avant la fin de son service (19h30) mais peut -être pas longtemps avant. Bon, au moins je sais à quoi m'attendre. J'ai aussi un perfusion de glucose et sels minéraux. La mauvaise surprise c'est qu'étant perfusée, je dois demander le bassin et ça, franchement, c'est moyen. Surtout que j'ai très envie tout le temps.....

La sage-femme passe régulièrement, le travail avance bien et j'ai pas trop mal. Pas du tout au ventre et quelques tiraillements dans le dos. Avec Marshamallow, on prend des photos, on patiente comme on peut. Col ouvert à 3. Cole ouvert à 4. "Toujours pas mal?" "Non, enfin rien d'insupportable. Quand est-ce qu'on pose la péri?" "Quand vous faites aïe aïe aïe ouille ouille ouille". Ok.

 

A partir de 4 et demi de dilatation je commence à peiner un peu. J'appelle en disant que ça va encore mais pour combien de temps, je ne sais pas alors je préfère qu'on appelle l'anesthésiste.

 

1h15.

 

Le temps qu'il mettra à venir.

 

Je m'estime heureuse car j'ai vraiment souffert à en avoir la nausée seulement pendant ce temps là. Mais j'ai appelé trois fois pour savoir quand il venait ce p**** d'anesthésiste. La pose de la péri s'est bien passée, je crois que j'ai jamais été aussi concentrée. Peur qu'il se loupe, que je sursaute..... J'étais enfin délivrée. Par contre j'ai commencé à avoir des spasmes, qui ont rendu ce moment un peu désagréable, mais pas douloureux. Je tremblais de manière incontrôlable de tout le haut du corps, sans vraiment pouvoir y faire qque chose.

 

A ce moment là je perds un peu la notion du temps. Je crois que la péri a été posée vers 12h15. La dilatation se poursuit et vers 14h Marshmallow sort prendre un café. J'appelle la SF en lui disant que j'ai l'impression qu'il faut que je pousse, je peux pas m'en empêcher..... On attend encore un peu et ça y est, c'est le moment de l'expulsion. Marshmallow n'est toujours pas revenu, ils vont le chercher. Il était en train de se rhabiller pour entrer.

 

La poussée c'est vraiment qque chose de terrible, je crois que je m'étais focalisée sur le travail et j'avais sous-estimée la poussée..... Déjà je n'ai pas voulu rappuyer sur le bouton de la péri pour me rajouter une dose car j'avais trop peur de ne pas assez sentir. Et donc quand on m'a demandé de pousser, j'ai eu bien mal.... ce qui m'a empêchée d'être super efficace en fait. La crevette a commencé à moins aimer tout ça, j'entendais son coeur qui ralentissait, alors quand ils ont dit "on va chercher les ventouses", je peux vous dire que ça m'a motivée et hop j'ai vu cette petite chose toute bleue atterir sur moi. Je crois que ce qui m'a le plus surprise je crois c'est à quel point elle était éveillée.... Elle me fixait d'une manière si intense !!! Par contre au bout de qques secondes, voyant qu'elle était toujours bleue et qu'elle n'avais pas crié, j'ai commencé à paniquer et là encore une fois, telle mère telle fille, lorsqu'ils ont dit "on va chercher de quoi aspirer" elle s'est mise à crier de toutes ses forces et en l'espace de qques secondes, la crevette était bien rose !

 

Les instants qui suivirent sont difficiles à décrire. Mes yeux se ferment tout seuls tellement je suis épuisée par cette poussée. La poussinette chercher à téter alors je demande qu'on me la mette au sein. Marshmallow est très ému, la larme à l'oeil, le pauvre, pendant la poussée il s'est pris la lampe ronde qui pend du plafond dans la tête, tellement il était chamboulé..... :D J'aime sentir ce petit corps tout chaud tout contre moi.... je la bisouille déjà. Au bout de deux heures, on me la prend brièvement pour l'habiller, la peser, etc.

 

Voilà les filles, je m'arrête là car j'ai commencé cet article il y a 10 jours et j'ai pas encore eu le temps de le finir....Pourtant j'ai plein de choses à raconter..... Notamment une déchirure recousue à vif, alors que la péri ne faisait plus effet.... deux nuits difficiles à la maternité. Un retour un peu chaotique à la maison et un allaitement qui se passe bien (dans le sens où la poussinette grossit) mais qui me laisse sur les genoux..... J'essaie de revenir en dire plus mais je ne promets rien car j'ai littéralement 30 minutes de battement entre les tétées et en général j'essaie d'en profiter pour faire des trucs genre manger, me laver, aller aux toilettes......... Vivement la fin des trois mois !!!!!!!!!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CatsEyes 22/12/2011 08:28

quoi de neuf chez toi lily? tout va bien? comment va ta jolie puce?

Sophie 29/11/2011 11:51

Bonjour chère Lilypad.

je suis une petite lectrice de l'ombre et tes récits m'ont souvent fait rire...
Je te félicite pour cette belle fin de grossesse et vous souhaite beaucoup de bonheur tous les trois.
Des bises,
Sophie (DPA : 14/02/2012)

meliemelo79 21/11/2011 21:53

un petit coucou en passant, j'espère que tout va bien pour vous et que ces premiers mois ne sont pas trop durs.
Bisous

Laurette 06/11/2011 21:07


Avec un peu de retard, toutes mes félicitations pour ta jolie petite Inès Lilypad :-) Trop fort le resto la veille ! J'espère que les premières semaines se passent bien.


Lapinou 01/11/2011 11:35


Pas facile tout ça, mais c'est une très belle aventure au final, et c'est vrai qu'il faut la raconter avant de l'oublier !!